Jeedom – Installation de Raspbian et Jeedom sur Raspberry

Vous avez été très nombreux à lire l’article Jeedom – Installation de Jeedom Netinstall sur Raspberry 3 et je vous en remercie.

Aujourd’hui, on va passer un cran au dessus, car depuis le passage de Jeedom en V3, les fichiers Netinstall utiles à l’installation de Jeedom sur Raspberry ne sont plus disponibles. Du coup, si vous n’avez pas une vieille copie sous la main, il ne vous reste plus qu’a passer du coté obscure de Linux et d’installer la version destinée au Raspberry : Raspbian.

Ne partez pas !!!

Si vous avez réussi à installer Jeedom Netinstall les doigts dans le nez, vous devriez arriver à installer Jeedom sur Raspbian les doigts… sur le clavier, car même s’il y a quelques manipulations supplémentaires à effectuer,  mon article décrit pas à pas chacunes de étapes nécessaires.

C’est parti !

Installation de Raspbian

Raspbian s’installe sur une carte MicroSD. Je conseille de prendre une [amazon_textlink asin=’B013UDL5V6′ text=’µSD de 16 Go Class 10′ template=’ProductLink’ store=’guilbraimespa-21′ marketplace=’FR’ link_id=’f7678fe4-ebc6-11e6-a607-2d8f1e60f404′], mais une carte de 8Go devrait suffire.

L’installation sur la [amazon_textlink asin=’B013UDL5V6′ text=’carte SD’ template=’ProductLink’ store=’guilbraimespa-21′ marketplace=’FR’ link_id=’b264b37f-ebc4-11e6-9f47-6d9bee6220f7′] se fait de la même manière que Netinstall. La différence, c’est qu’il n’y a pas Jeedom d’installé. Il faudra donc le faire dans un second temps.

Récupérer l’image de Raspbian

Avant de commencer, il faut récupérer l’image de Raspbian disponible sur Raspberrypi.org.

Deux versions sont disponibles :

  • RASPBIAN WITH DESKTOP
  • RASPBIAN LITE.

C’est cette dernière qui nous intéresse, car elle est plus légère et ne propose pas d’environnement graphique et c’est tant mieux, car on n’en a pas besoin pour installer Jeedom.

ATTENTION : Aujourd’hui (Août 2017) la dernière version disponible est RASPBIAN STRETCH LITE, sauf qu’elle n’est pas encore compatible avec Jeedom !!!
Il faut donc prendreRaspbian Jessie Lite. (Zip ou Torrent)

EDIT de septembre 2017 : Strecht est maintenant la distribution officiellement supportée pour la version 3.1.5 de jeedom (mais jessie reste parfaitement fonctionnelle).

Le téléchargement peut être long en fonction de votre connexion ADSL, car l’image pèse environ 1.5 Go. Une fois le téléchargement terminé, dé-zipper l’image sur votre disque dur.

Installer l’image de Raspbian

Pour installer Raspbian, il va falloir un logiciel qui permet de copier une image bootable sur une clé USB, ou sur une carte SD. Pour cela on va utiliser win32diskimager, son utilisation est des plus simples.

  1. Cliquer sur ce lien :  win32diskimager.
  2. Accepter les messages, puis cliquer sur le bouton vert “Download“.
  3. Une fois téléchargé, double-cliquer sur le fichier pour l’installer et l’ouvrir.
  4. Dans “Image file” rechercher votre image Raspbian, préalablement dé-zippée sur votre disque dur. (2017-07-05-raspbian-jessie-lite.img)
  5. Dans “Device“, sélectionner le lecteur de carte SD sur lequel vous voulez installer Jeedom.
    ATTENTION ! Ne vous trompez par de lecteur car toutes les données vont être effacées.
  6. Cliquer sur “Write“, un message d’avertissement s’affiche, si vous êtes prêts, cliquez sur “Yes“.
  7. A la fin de la copie, un message vous prévient que l’installation est finie.

Configuration de Raspbian

Une fois l’installation terminée, vous pourriez insérer la carte SD dans votre Raspberry Pi et vous auriez alors une version de Debian (Linux) optimisée pour Raspberry Pi. Mais nous, nous voulons installer Jeedom et pour cela, nous allons faire quelques manipulations supplémentaires.

Activer le SSH

Le SSH permet de se connecter à votre Raspberry Pi depuis un autre ordinateur. Je vous ai déjà parlé du SSH dans l’article Installation de Jeedom Netinstall sur Raspberry 3.

Vous pouvez vous passez du SSH en branchant un écran et un clavier sur le Raspberry .

Pour des raisons de sécurité, le SSH est désactivé. Il faut donc l’activer et pour cela, il suffit de créer un fichier vide appelé SSH à la racine de la carte SD.

Attention !!! il ne doit pas y avoir d’extension à ce fichier.

Démarrer Raspbian

Vous n’avez rien a faire de particulier pour démarrer Raspbian sur votre Raspberry Pi, si ce n’est de mettre la carte SD dans le Raspberry Pi, de brancher un câble réseau ainsi que la prise de courant. 🙂

Trouver l’adresse IP de votre Raspberry Pi sur Livebox.

Avant j’étais chez free, donc si vous cherchez l’IP avec une Freebox Revolution (V6) c’est par la.

Sur Livebox il faut :

  • Aller sur http://livebox/
  • S’authentifier avec l’identifiant et le mot de passe administrateur Livebox.
  • Aller dans “Mes équipements connectés“.
  • Chercher votre Raspberry Pi dans l’onglet “Carte” ou “Liste” et l’ouvrir. Jeedom dans la copie d’écran, le vôtre peut avoir un nom diffèrent.
  • Copier l’adresse IP.

Connexion en SSH

Comme nous avons autorisé le SSH, on peut maintenant se connecter. Mais pour cela il faut installer un client sur votre ordinateur, comme par exemple Putty ou WinSCP.

Dans l’article Installation de Jeedom Netinstall sur Raspberry 3 on avait utilisé WinSCP, alors pour changer un peu, on va utiliser Putty qui est téléchargeable gratuitement ici : Putty.

Si vous avez WinSCP, il est conseillé d’utiliser Putty pour les 2 prochains exemples, car il y a certaines restrictions avec la console de commande fournie avec WinSCP.

  • Installer et ouvrir Putty.
  • Saisir l’adresse IP du Raspberry Pi.
  • Sélectionner SSH et port 22.
  • Cliquer sur “Open“.

  • Une fenêtre noire va s’ouvrir avec écrit “login as:“, vous êtes connecté en SSH, il ne reste plus qu’a s’authentifier.

Donner les droits Root en SSH

Sous Linux l’utilisateur Root c’est l’équivalent de l’administrateur sous Windows.

Pour simplifier les choses et se rapprocher de la configuration de la Netinstall, on va se connecter en tant que Root. Le seul hic ! c’est qu’en SSH, ce n’est pas autorisé et que là, on est justement en SSH ! Donc, comment faire ???

  • On se logue avec l’utilisateur : pi.
  • Le mot de passe : raspberry.
  • Taper : sudo nano /etc/ssh/sshd_config
  • Chercher, à l’aide des flèches, la ligne : PermitRootLogin without-password
  • Changer la ligne en : PermitRootLogin yes
  • Fermer (ctrl + X).
  • Sauvegarder (Y) et Valider
  • Taper : sudo /etc/init.d/ssh restart

Pour info : Là, on s’est connecté avec l’utilisateur de base (pi), on a ouvert le fichier de configuration “sshd_config”, on a autorisé la connexion root en SSH et on a enregistré notre fichier avant de relancer le SSH pour que la nouvelle configuration soit prise en compte.

Edit du 12/11/2017 :

Suite aux commentaires je précise qu’il faut bien de-commenter la ligne  PermitRootLogin yes en supprimant le # au debut de la ligne.

Edit du 12/11/2017 :

Je vous conseil de changer le mot de passe de l’utilisateur pi en faisant : 

  • Taper : passwd
  • Saisir le mot de passe de votre choix, 2 fois.

Changer le mot de passe root

Niveau passoire et sécurité, on est pas mal !!! Du coup, on va créer (changer) le mot de passe Root, on reste dans Putty.

  • Tapersudo passwd root
  • Saisir le mot de passe de votre choix, 2 fois.
  • TaperExit
  • Relancer Putty.
  • On se logue maintenant avec l’utilisateur : Root.
  • Le mot de passe : Celui que vous venez de taper 2 fois 🙂

Mise à jour de Raspbian

Cette étape est facultative, car Jeedom va le faire lors de l’installation. Mais si vous voulez faire les mises à jour manuellement, il faut :

  • Taperapt-get update && apt-get -y dist-upgrade && apt-get -y upgrade
  • Patienter
  • C’est prêt !

Edit du 13/11/2017 : Vous pouvez aussi mettre à jour le firmware du RaspberryPi.

  • Taper : apt-get install rpi-update
  • Taper : rpi-update
  • Taper : reboot

Plus d’info sur la mise a jour du firmware : https://github.com/Hexxeh/rpi-update

Installation de Jeedom.

Pour installer Jeedom, il va falloir télécharger les fichiers d’installation et lancer l’installation. Tout ça en ligne de commande !
Ready ?
(Pour rappel on est toujours dans Putty connecté avec l’utilisateur Root.)

  • Taperwget https://raw.githubusercontent.com/jeedom/core/stable/install/install.sh
  • Valider. (Entrer)
  • Taperchmod +x install.sh
  • Valider. (Entrer)
  • Taper./install.sh
  • L’installation est finie lorsque vous avez le message suivant :
    • step_11_jeedom_check success/!\ IMPORTANT /!\ Root MySql password is abcdef0123456Installation completed, a system reboot should be performed
  • Pour rebooter taper : Reboot.
  • Vous pouvez fermer Putty.

C’est compliqué ? non, et en plus, c’est dans la doc officielle. 🙂

Cependant, sachez que l’installation peut prendre du temps en fonction de votre connexion internet.

Alors, c’est pas si compliqué que ça linux !

Pour vous connecter à Jeedom, il suffit de saisir l’adresse IP du Raspberry Pi dans un navigateur Web et de vous connectez avec l’utilisateur “Admin” et le mot de passe “Admin“.

Configuration de Jeedom

Maintenant que vous avez une installation toute fraîche de Jeedom, il ne reste plus qu’a le configurer. Dans un premier temps, on va activer le mode expert et donner un nom à Jeedom.

  • Cliquer sur le petit bonhomme en haut à droite et cocher “Mode Expert“. Supprimer dans Jeedom 3.1.
  • Cliquer sur Roue crantée / Configuration / Configuration générale, saisir un nom dans : “Nom de votre Jeedom” et sauvegarder en bas à gauche.
  • Pensez à mettre votre adresse IP en fixe dans votre routeur, pour ne pas que l’adresse IP change lors d’une reconnexion.

Changer le mot de passe Administrateur

Je vous conseille de changer le mot de passe Admin, car pour le moment, tout le monde peut se connecter avec les identifiants et mot de passe par défaut.

  • Cliquer sur les roues dentés et aller dans “Utilisateurs“.
  • Dans la zone “Action“, cliquer sur “Changer le mot de passe“.
  • Attention !!! il n’y a pas de confirmation lors de la saisie, par contre le mot de passe est visible.
  • Vous pouvez aussi créer un nouvel utilisateur et désactiver l’utilisateur “Admin“. (Fortement conseillé.)

Configuration Réseau

Certains plugins ont besoin que la configuration réseau soit bien paramétrée

  • Aller dans : Roue crantée / Configuration / Configuration réseaux.
  • Saisir l’adresse IP ou l’Url local de votre Raspberry Pi dans : “Accès interne“. Exemple : 192.168.1.1
  • Saisir le port HTTP qui est par défaut 80.
  • Saisir l’adresse IP ou l’Url extérieur de votre Raspberry Pi dans : “Accès externe“. Exemple : 84.125.126.24
  • Saisir le port HTTP qui est par défaut 80.

Changer le port d’accès à Jeedom

Comme c’est écris dans la configuration réseau, ces informations n’ont aucun impact sur les ports ou l’IP utilisés pour joindre Jeedom.

Par défaut le port http est 80, si vous voulez le changer, par exemple en 8080, il va falloir le faire en SSH.

  • Taper : sudo nano /etc/apache2/ports.conf
  • Chercher, à l’aide des flèches, la ligne : Listen 80
  • Changer la ligne en :
    • #Listen 80
    • Listen 8080
  • Fermer (ctrl + X).
  • Sauvegarder (Y) et Valider
  • Taper : sudo /etc/init.d/apache2 restart

Pour info: Là, on a ouvert le fichier de configuration “ports.conf“, on a interdit le port 80 grâce au # et on a autorisé le port 8080, on a enregistré notre fichier avant de relancer le service web (apache) pour que la nouvelle configuration soit prise en compte.

Par contre, si vous n’êtes pas à l’aise avec les lignes de commandes via Putty, vous pouvez toujours faire la modification à l’aide de WinSCP, comme nous l’avons vu dans l’article Installation de Jeedom Netinstall sur Raspberry 3.

Trop grand nombre de systèmes Jeedom déclaré

Si vous avez fait plusieurs installations de Jeedom (>2) vous pouvez, lors de la connexion au market, avoir ce message :

Code : 0
Message : Vous avez un trop grand nombre de systèmes jeedom déclaré, veuillez en réduire le nombre en allant sur votre page profils du market et en supprimant des jeedoms, n’oubliez pas de sauvegarder

  • Aller dans : Roue crantée / Configuration / Mises à jour et fichiers / Market.
  • Saisir les identifiants et mot de passe du market.
  • Cliquer sur “Tester“.
  • Si vous avez le message aller sur : https://www.jeedom.com/market/
  • Se connecter avec les mêmes identifiants.
  • Aller dans : Services / Mes Jeedoms.
  • Supprimer les Jeedoms inutiles.
  • Retourner sur Jeedom et Sauvegarder.

Conclusion

Voila une technique supplémentaire pour installer Jeedom. Certes elle est moins simple que l’installation via Netinstall, mais au fond, pas si compliquée qu’elle n’y paraît.

Si vous regardez bien, il y a juste quelques étapes supplémentaires.

Toute la partie configuration de Jeedom est applicable à tous les types d’installation de Jeedom, y compris le Netinstall.

Si ce n’est pas déjà fait, pensez à lire l’article Jeedom – Installation de Jeedom Netinstall sur Raspberry 3, vous y trouverez quelques informations complémentaires pouvant vous servir pour configurer Jeedom.

Matériel nécessaire :

  • Raspberry Pi 3 : 38 €.
  • Carte micro-SD 16 Go : 9 €.
  • Boitier pour Raspberry Pi 3 : 5€.
  • Alimentation pour Raspberry Pi 3 : 10 €.
  • On arrive à un total de 62 €, il y a aussi des kit starter à 55 €, je ne peux pas vous assurer de la qualité de l’alimentation et de la carte µSD.


N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des soucis lors de l’installation, mais aussi si ça c’est bien passé, ça fait toujours plaisir.

Partager :
40 Comments

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci à ceux qui ont contribué.
Votre don contribuera à fournir encore plus de contenu de qualité.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com