Vacances à Miami Beach

depart-02-10-04 002Passage par Paris.

Le : 02-10-2004

Salut, Aujourd’hui je pars à Paris pour rejoindre des potes.

Ce soir c’est la Nuit Blanche à Paris, je ne sais pas trop ce qui m’attends, mais surement, party all night long !!!

Sinon je ne sais pas encore où je vais aller. J’ai un billet pour Miami, mais on verra dans quel état se trouve la ville après tous les Ouragans.

Mon vol pour Paris est à 9h25.


Le : 03-10-2004depart-02-10-04 011

Et voila j’ai pris mon avion 19H25 et je suis arrivé à Paris / Beauvais vers 22h30, ensuite, j’ai pris le bus pour Paris / porte Maillot.

Une fois là-bas, je me suis baladé sur les Champs Elysée.

Vers minuit, j’ai retrouvé ­mes potes dans un Bar aux Halles.

Nous avons passé la soirée ensemble. Puis vers 6h00 nous sommes rentrés, bien fatigués.

Aujourd’hui je me suis levé à 4h00pm.

Mes amis sont dans une troupe de théâtre, ce soir, nous allons voir une pièce, et après, nous sortirons dans Paris.


dimanche-03-10-04 011Le : 04-10-2004

Nous sommes partis rejoindre Houna à la porte de Clichy pour aller voir un spectacle de « La malle aux artistes ».

Nous avons vu des danses Tziganes de l’escrime artistique ainsi qu’une dé­monstration de danse flamenco.

Après le spectacle, nous sommes allés autour de Montmartre, et au Sacré-Coeur.

Nous avons ensuite rejoins Marianne à La Fourmi.


lundi-04-10-04 003Le : 05-10-2004

Avant de partir pour l’aéroport, je me suis arrêté au cimetière du Père Lachaise.

Je suis allé voir la tombe où repose Jim Morrison.

lundi-04-10-04 012Arrivé là-bas, je me suis senti comme un con lorsque j’ai vu toutes les caméras de surveillance, et les barrières autour de sa tombe.

J’ai donc laissé Jim seul, enfin ce n’est pas vraiment le mot, vu le nombre de personnes présentes autour de lui.

J’ai alors pris le métro, puis le RER, pour arriver à l’aéroport de Paris /Charles de Gaulle.

J’ai alors recherché le bureau de la KLM, pour essayer de changer ma destination, suite aux gros ouragans en Floride, mais en vain.

Ensuite, je suis rentré à Paris, mais il était trop tard pour aller au cours de théâtre de mes amis, j’ai donc marché dans Paris sans réelle destination, au gré de mes humeurs, juste pour découvrir la ville.

En fin de soirée, j’ai retrouvé ­mes amis, et nous sommes partis au cinéma voir Mensonges et Trahisons, avec Edouard Baer, pas mal, et assez marrant.


lundi-04-10-04 021Le : 06-10-2004

Debout 10h00 du mat.

Aujourd’hui je pars pour Miami Beach.

Apres 30 minutes de métro, 30 minutes de RER et 15 minutes de bus, me voilà à l’aéroport Charles De Gaulle.

J’ai déjà mon ticket donc je vais directement à l’enregistrement. Ils me posent une dizaine de question, sur moi, ou je vais, etc.

Je me garde bien de leur dire que je n’ai pas de point de chute, et leur donne le nom d’une auberge de Miami, Banana Hostel, ça sonne bien « vacances » comme nom!

Tout se passe bien, je n’ai plus qu’à attendre l’avion.

Et voila c’est parti pour 8h00 de vol, direction Detroit.

A Paris, il pleut des cordes, mais une fois au dessus des nuages, le spectacle est, comme toujours, merveilleux.

Dans l’avion rien d’autre a faire que de regarder des films alors je me gave.

The terminal, un film français avec Lucchini, Spider man 2, et Dodge ball, mais on arrive avant la fin du film.

mardi-05-10-04 016A Detroit c’est reparti pour les 10000 questions, empreintes digitales, et photo pour tout le monde.

Je tombe sur un douanier qui vient de Miami, alors je discute avec lui et lui demande des infos sur le temps, et l’état de la ville suite aux ouragans.

Il me dit que tout va bien et fini par : « Man you gonna have a really good time there » j’espère qu’il a raison.

Après, je suis bloqué dans l’aéroport, alors je vais faire le plein de vitamines dans un bar, en commandant un vrai jus d’orange, bien frais.

Dans le bar je discute avec un mec dont le père vit a Miami. Il me confirme que tout va bien là-bas, et que je ne risque pas de trouver un tas de pierre à la place de l’auberge.

Comme je n’ai rien d’autre à faire, je reste dans le bar.

Après 5 minutes de discussions, le barman me dit :  » Where do you from » ? « You have an accent ! », moi qui croyais avoir un bon gros accent français, il me rassure.

L’embarquement se passe plutôt calmement, tout le monde a les yeux sur les TV, c’est les infos relatives aux élections Présidentielles.

Le vol se passe très bien.

Je me suis endormi avant le décollage, et ils m’ont réveillé à l’arrivée.

C’est reparti, je monte dans la navette, direction Banana Hostel, c’est la seule adresse que je connaisse.mardi-05-10-04 017

Après avoir tourné 1 heure, à cause d’un touriste Canadien qui cherche l’hôtel du film « Scarface », il me dépose à l’auberge.

Heureusement l’auberge n’est pas complète, alors je peux prendre une chambre.

Quelle n’est pas ma surprise lorsque j’ouvre la porte et que je trouve un homme qui dort avec la lumière éclairée, et une casserole de pâtes sur l’oreiller.

Je ne me pose pas de question, et je vais me coucher.

Il est 2h00 du mat, je suis naze.

Bonne nuit.

Miami Beach, Florida.

Le : 07-10-2004

Ce matin je me suis levé après que « Mister pasta » soit sorti de la chambre.

mercredi-06-10-04 0190J’ai fait le tour des lieux, l’auberge n’est pas mal du tout.

Il y a une piscine, mais pas grand monde, et les chambres sont pourries.

J’ai donc rendu la clef vers 11h00, et je suis parti à la recherche d’une autre auberge.

J’ai trouvé la « Tropic Hostel », comme j’ai du temps, j’ai demandé à voir comment sont les chambres.

Tout me parait bien, je vais donc prendre une nuit pour voir.

Je retourne chercher mon sac à l’autre auberge, 0.5 Miles plus loin, sous un soleil de plomb (100° F).

mercredi-06-10-04 012Au retour, je saute dans mon maillot de bain, et file à la piscine.

L’eau est super chaude, et le soleil au rendez vous, relax, relax, enfin les vacances.

Après 2 où 3 heures de bronzette, j’y vais doucement, j’arrive de Dublin, quand mê­me !

Je pars faire un tour dans Miami Beach.

Le soleil est toujours là, bien présent.

Je fais un break pizza, que je demande à emporter, mais le temps de faire la commande, un orage venu de nulle part éclate.

Cela me rappelle la Guadeloupe, alors je reste au resto, le temps que le soleil revienne.

Effectivement 5 minutes plus tard, un magnifique ciel bleu est de retour, et la température redescend à 70 F.

Je continue ma balade jusqu’a 17h00, et je rentre à l’auberge.

La piscine m’attend.

Dans la soirée, je pars à la plage.

mercredi-06-10-04 0110Lentement, le soleil ce couche derrière les grands Hôtels, quelques surfeurs essayent d’attraper les vagues d’une mer relativement calme.

La nuit tombée, je retourne à l’auberge ou je rencontre Mike, un anglais qui est dans ma chambre. Il fait le tour du monde.

Il me propose de rejoindre les autres jeunes de l’auberge, autour de la piscine.

La soirée commence par des jeux à l’auberge, dont « The cercle of death » qui en a laissé plus d’un sur le carreau.

Vers minuit, les survivants partent dans un Pub… Irlandais, merci de dépaysement.

Ils sont ensuite partis dans un autre bar, mais moi je préféré retourner à l’auberge.

Je ressens encore le décalage horaire, et préfère me réserver pour le week end.


Le : 08-10-2004

Ce matin je me réveille à 8h00.

Miami 035Je pars chercher un petit dej. et retourne à l’auberge, où je rencontre Christelle, une française de Paris, qui vient à Miami pour la 5ème fois.

Nous partons en balade dans Miami Beach, où elle me montre les Hôtels et palaces célèbres de la ville.

Après nous retournons à l’auberge, et commençons une séance de bronzage, baignade.

Le soir, tout le monde est fatigué; donc on se fait juste une petite soirée à l’auberge.


Le : 09-10-2004

mercredi-06-10-04 003La journée se résume encore et toujours avec moitié plage / piscine, et moitié bronzage, mais je ne m’en plaint pas, c’est si bon de se sentir en été.

Une fois le soleil couché, nous sommes, Christelle et moi, partis faire un tour sur Lincoln Road, une rue piétonne.

Nous nous sommes arrêté voir quelques amis, qu’elle avait rencontrés lors de ses premières visites.

Ce week-end il a 5 ou 6 concerts de « Black musique ».

En ville c’est un défilé de grosses voitures, et de Blacks venus tout droit des films américains. Chaînes en or, casquettes en arrière, et tee-shirts de baseball, ou autre football team.

Il règne une ambiance très festive.

Le soir nous nous retrouvons tous autour de la piscine pour commencer la soirée.

Miami 046Ce soir il y a un Colombien, qui est dans la même chambre que moi, un Péruvien, 2 Allemandes, une Australienne, 2 frères anglais, une suédoise et un américain.

La radio est branchée sur une station espagnole, et c’est ainsi qu’une séance de Salsa commence.

Plus tard nous partons, les allemandes, les deux frères, l’américain et moi dans un Bar en extérieur, dans lequel le barman nous fait un remake du film « Cocktail ».

Tout le monde sent un gros week-end arriver, et se déchaîne sur la piste de danse.

Vers 3h30 du matin, la nuit n’est pas encore finie à Miami.

Les deux anglais continuent leur tournée des clubs, mais nous, nous préférons rentrer à l’auberge.


Le : 10-10-2004

La nuit a été longue, je me lève donc a 4h00 pm.

Les allemandes m’avaient proposé d’aller à South Beach avec elles, mais évidement, elles sont déjà parties.

Je prends donc ma serviette est descend à la piscine, histoire de continuer ma nuit.

Je ne suis pas le seul, puisque je retrouve un des frères anglais et la suédoise qui lézardent au soleil.


A partir de maintenant, plus de nouvelle, j’ai la flemme d’écrire, mais je vous assure je me suis éclaté.

Le retour à Paris, puis à Dublin, a été très, très dur.

Mais bon ça peut pas être les vacances tous les jours, quoique …

Etes vous allez à Miami vous en gardez de bons souvenir ?

Partager :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci à ceux qui ont contribué.
Votre don contribuera à fournir encore plus de contenu de qualité.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com